Encadrement de la population en Hygiène, Eau et Assainissement

Le programme mis en œuvre a pour objectif global d'améliorer la santé communautaire à travers l’accès à l’eau potable, l’assainissement et le renforcement durable des pratiques d’hygiène.

L’OPDE est  en partenariat avec l’ONG belge PAD (Pro-Action développement) depuis 2010 pour l’exécution de ce programme.

Les besoins en matière d’hygiène et Assainissement  dans les zones d’intervention sont criants : méconnaissance des pratiques d’hygiène de base, manque d’eau, maladies diarrhéiques fréquentes et épidémies de choléra cycliques… or, peu d’acteurs interviennent de façon durable, que ce soit dans les domaines de l’eau, de l’hygiène ou de l’assainissement.

L’intervention se fait à trois principaux niveaux : Au niveau domiciliaire, des animations WAST sont proposées aux villageois. Environ 80% des personnes ciblées participent à ces animations et se mobilisent ensuite dans la mise en œuvre de solutions appropriées à leurs besoins. Au niveau communautaire, des comités paysans sont élus et formés afin de suivre, de développer et de pérenniser la situation sanitaire. Les actions de ces comités peuvent aussi aboutir à la création d’Activités Génératrices de Revenus. Au niveau communal, l’action cible le renforcement des capacités des acteurs communaux et des structures compétentes. Des cellules de réflexion et de concertation sont initiées afin d’harmoniser, de consolider et de développer les réglementations locales existantes, en lien avec les politiques et stratégies nationales. En milieu scolaire, l’intervention vise l’amélioration de l’environnement sanitaire à travers la réalisation d’ouvrages sanitaires et la mise en place de « club hygiène », chargés de dynamiser les initiatives liées aux pratiques d’hygiène et de mobiliser les élèves dans l’entretien et la gestion des infrastructures sanitaires. Le projet cible également le renforcement des capacités et des connaissances des professeurs.

Les activités tiennent compte des politiques de développement définies par le gouvernement et est concertée avec les autres acteurs internationaux du secteur.

Le programme est exécuté dans deux provinces ; Bujumbura Rural dans la commune Mutimbuzi et a Bubanza dans la commune de Gihanga.

Ainsi, les responsables du projet participent aux réunions du Groupe Sectoriel Eau et Assainissement (GSEA) et ont suivi attentivement l’élaboration et la validation de la Politique Nationale de l’Eau puis

Il est en effet demandé aux communautés villageoises de participer au travail d’assainissement du  milieu, aux travaux d’aménagement du point d’eau et de contribuer de manière substantielle aux matières premières disponibles localement (brique, gravier, sable, pierres,…). 

Cette implication dans les activités du projet représente le meilleur gage de pérennité des infrastructures à construire. Sur le terrain, le dialogue est privilégié avec les bénéficiaires en vue de les encourager à identifier eux-mêmes les besoins prioritaires et les réponses à apporter aux problèmes.

Au cours de cette année 2019, un nouveau projet vient d’être lancé officiellement « Renforcement de la résilience environnementale et communautaire de la population de Gihanga et Mutimbuzi face aux changements climatiques. Le projet a été financé par l’Agence Walonne de l’Air et du Climat (AWAC – Belgique)

 

image: 
Back to Top

Visitors

  • Total Visitors: 342695
  • Unique Visitors: 39092
  • Since: 01/28/2021 - 01:25